le Canada

Le dilemme

Bien que nous sachions de façon évidente que le gouvernement chinois bafoue les droits de l’homme, une question persiste quant à la position économique que le Canada détient avec la Chine: Est-ce qu'il serait justifié de couper les liens commerciaux avec la Chine étant donné qu'elle ne respecte pas les droits fondamentaux de l’être humain? Est-il seulement acceptable que le Canada fasse affaire avec un pays qui ne respecte pas les droits de l’homme ?

1er point de vue :

Tout d’abord, il faut considérer le fait que d’avoir des ententes commerciales avec la Chine apporterait de nombreux avantages, plus particulièrement en Chine. Dans un premier cas, on parle d’une pauvreté qui serait considérablement réduite. Même si la Chine est un pays développé, le régime communiste et la démographie font en sorte que le taux de pauvreté est très élevé. En 2011 plus de 36 millions de chinois vivaient sous le seuil de la pauvreté, c’est-à-dire avec moins de 165$ par année. Par contre, depuis plusieurs années, avec la montée de l’économie chinoise, on constate que la pauvreté diminue de façon significative. (voir le graphique ici

En second lieu, on pourrait émettre l'hypothèse que le développement de la Chine apporterait des changements positifs autant au niveau politique qu'économique. Un important débat sur ce questionnement est actuellement ouvert. En effet, plusieurs proposent que le développement de la Chine entraînerait sa démocratisation. C'est une possibilité très importante à prendre en compte puisqu'un gouvernement chinois démocratique mettrait pratiquement fin au non respect des droits humains. Quant on considère le fait que la Chine compte le cinquième de la population mondiale.

2e point de vue :

L’éthique du devoir de Kant, qui affirme que chacun doit agir en fonction d’un seul principe, c’est-à-dire que l’action posée ne doit pas être centrée sur la personne qui la pose, mais plutôt par la vision universelle de cette action. On peut déduire que l’OMC a le devoir moral d’encourager le commerce équitable, mais le Canada a aussi ce devoir, car le Canada doit faire respecter, au niveau mondial, ce qu’il fait respecter à l’intérieur de ses frontières. On en pourrait imaginer un monde où tout le monde brimerait les droits fondamentaux des autres, donc il est moralement normal d’encourager par des gestes concrets le respect des droits de chacun des individus. De plus, le conséquentialisme  ne peut justifier le silence des gouvernements et de l’OMC, car les conséquences positives ne peuvent être affirmées avec certitude.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×